Seite drucken
Markt Feucht

Le tribunal des apiculteurs

Les apiculteurs jouent un grand rôle dans l'histoire de Feucht. Le „Zeidelgericht“ était une institution juridique impériale remontant à l'année 1296. Son siège était depuis l'origine à Feucht, qui était considéré comme le centre de l'apiculture forestière et de la production de miel.

Dans les premiers actes mentionnant Feucht, le juge impérial Rüdiger von Brand atteste au maître apiculteur Hildebrand que seul le „Zeidelgericht“ peut lui rendre justice ainsi qu'aux apiculteurs. L'Empereur Charles IV atteste dans un acte daté de 1350 -Le Privilège des Apiculteurs- les droits et les devoirs des apiculteurs vis-à-vis de l'Empereur et de l'empire. Le „Zeidelgericht“, qui au début n'arbitrait que les conflits entre apiculteurs, devint au cours des siècles le tribunal local de toute la population. Le maître apiculteur qui siégeait au tribunal était désigné par les propriétaires des domaines. Plus tard, sous l'influence de la ville impériale de Nuremberg, siégeait un juge inférieur assisté de douze jurés appartenant à la confrérie des apiculteurs. Le „Zeidelgericht“ siégeait régulièrement à Feucht  le 6 janvier, le 1er mai, et le 29 septembre jusqu'en1669. Plus tard, son importance diminua de plus en plus à cause de l'influence du tribunal paysan de Nuremberg et de la juridiction impériale des forêts Lorenzi. Son rapport avec l'apiculture avait de toute façon disparu, étant donné le déclin des activités apicultrices au milieu du 16e siècle.

Le dernier Margrave de Ansbach-Bayreuth ayant cédé ses territoires au royaume de Prusse en 1792, et la Prusse ayant tranché l'ancienne querelle entre la ville libre de Nuremberg et les Margraves en annexant le pays de Nuremberg, le „Zeidelgericht“ fut dissous en 1796. La province de Ansbach fut rattachée à la Bavière en 1806, et le „Zeidlerschloss“ devint le nouveau siège de la juridiction royale bavaroise de Burgthann. L'histoire de Feucht en tant que siège de tribunal se termina en 1808 avec l'institution du tribunal rural royal de Altdorf.

Le bâtiment de l'ancien „Zeidelgericht“ après avoir été longtemps utilisé comme habitation, est devenu la propriété de la commune en 1980. Les locaux sont mis à la disposition d'un cybercafé communal, ainsi que d'une société et école de musique.

http://www.feucht.de//freizeit-kultur/tourismus/zeidelgericht-franzoesisch